Mai 2008

Installation vidéo << Maman>> - Marie-Aude -


moustiquaire /projecteur/ 50 paires des chaussures usées d'enfants,
2006-2007-2008 Paris

Bonjour,

Je vais vous raconter ce qui m'a encouragé ces derniers temps...

Le conservateur en chef du Suntory Museum, Akira Tomita, est venu me rendre visite dans mon atelier la semaine dernière. Le Suntory Museum est un musée célèbre au Japon, qui se trouve sur la baie d'Osaka, en face de la mer. On y organise de grandes expositions, un peu dans l'esprit du Grand Palais à Paris. Par exemple, récemment, une grande exposition sur Toulouse-Lautrec, ainsi que l'exposition ambulante sur Jean Nouvel que le Centre Pompidou avait organisée et accueillie à Paris. Le musée a été conçu par Tadao Ando en 1994, et c'est vraiment agréable de s'y promener.

Akira Tomita a écrit le texte qui figure sur le catalogue de ma dernière exposition. Il m'a aussi soutenu auprès d'une fondation japonaise lorsque je suis venue travailler à Paris. Cela fait huit ans que nous nous sommes rencontrés: il avait sélectionné un de mes tableaux pour une grande exposition, sans me connaître encore.

Akira Tomita est venu me rendre visite dans mon atelier à Paris il y a deux ans. Cette fois-ci, il a profité d'un bref passage à Paris pour me voir: il travaille actuellement avec le Musée Picasso afin d'organiser une grande exposition rétrospective sur Pablo Picasso au Suntory Museum, qui aura lieu dans un an et demi.

Un jour, le grand critique d'art Shuji Takashina m'a dit qu'il appréciait la façon de travailler d'Akira Tomita, son sérieux et sa sérénité. Je suis tout @agrave; fait d'accord avec ce jugement: même avec une jeune artiste comme moi, Akira Tomita fait preuve d'une grande rigueur et d'une grande vigilance quand il examine mon travail.

En face d'un tel personnage, aucun doute que les collectionneurs lui confient leurs Picasso en toute confiance !

Cela m'amène à mon second sujet de ce mois. Je suis souvent impressionnée par les oeuvres que je vois dans les appartements parisiens. Un jour, j'ai été invitée à déjeuner chez des amis qui m'ont montré une aquarelle de Bonnard qu'ils venaient de prêter à la Tate Gallery, ainsi qu'un dessin de Rodin. Ils avaient aussi des tableaux de Redon au mur, posés là, de manière très naturelle, sans cadre. Ces amis m'ont raconté qu'un jour leur fille avait suivi un cours d'histoire de l'art dans son lycée: le cours portait justement sur un tableau qu'elle avait à la maison ! Nous avons mangé ensemble une côte d'agneau exquise, et l'après-midi est passé très vite.

Une autre fois, j'ai visité un appartement parisien avec un Warhol dans les toilettes, et une série de Lichtenstein dans la cuisine... mais je préfère le naturel et la douceur de l'appartement de mes amis.

Tableaux, estampes, cartes postales, ou simplement pages tirées d'un livre: tout cela dévoile l'esprit des gens qui habitent le lieu. C'est vraiment très intéressant pour une japonaise comme moi de visiter les appartements parisiens !!

Au revoir, et au mois prochain.

Koko